X
No. Réf. Prix Qté Actions
1
OU
Sélectionnez un fichier CSV qui contient les références et quantités à ajouter au panier. Téléchargez un fichier exemple.Téléchargez un fichier CSV exemple

Laboratoires Humeau propose un large choix de microscopes : microscope droit, microscope inversé, microscope à contraste de phase, microscope monoculaire, microscope binoculaire, microscope trinoculaire, microscope à fond clair ou à fond noir. Les marques distribuées conviennent pour l’industrie ou l’éducation et se déclinent en différentes gammes en fonction des budgets : Optika, Olympus, Leica, Nikon, Motic etc..

Grilleview Listeview Simpleview

Voir 1 - 9 sur 135 résulats

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. . . .
  5. 15

Grilleview Listeview Simpleview

Voir 1 - 9 sur 135 résulats

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. . . .
  5. 15

Le microscope est un équipement de laboratoire utilisé en biologie, biochimie ou science des matériaux. La microscopie est le nom donné à l’observation d’éléments ou objet, d’un échantillon, invisibles à l’œil nu. La plupart du temps les éléments à observer sont transparents. Pour les mettre en évidence il faut alors utiliser des techniques de contrastes. La méthode la plus simple est la coloration à l’aide d’un colorant spécifique (bleu de méthylène, coloration de Gram etc…). Il existe également des artifices optiques tels que le fond noir, ou le contraste de phase qui sont particulièrement adapté pour l’observation du vivant.

 

Quelles sont les différentes parties d’un microscope ?

Un microscope est constitué des éléments suivant :

  • Le pied : partie sur lequel repose le microscope. Il comporte la potence et la platine.
  • La platine : surface plane sur laquelle est posé l’objet à observer.
  • La potence : ou bras du microscope est la partie rigide qui relie la platine au tube.
  • Le statif : ensemble formé du pied, la platine et la potence portant le tube.
  • Le porte-oculaires : ou tête peut être simple dans le cas des microscopes monoculaires, ou équipé d'un système de prismes pour permettre la vision binoculaire. Dans ce cas, les deux oculaires sont réglables l’un par rapport à l’autre permettant la modification de l’écartement de deux yeux.
  • L’oculaire : joue le rôle d’une loupe qui grossit l’image.
  • Le porte-objectifs ou revolver : permet d'amener dans l'axe du tube l'objectif choisi et de le maintenir en place grâce à un cran d’arrêt.
  • Les objectifs : soit chromatiques pour une utilisation en lumière UV soit achromatiques pour utilisation d'une source lumineuse blanche. On les utilise soit à sec (état frais), soit à immersion (la lentille frontale trempe dans de l'huile synthétique dite « huile à immersion ».
  • Le condenseur ou condensateur : permet d'éclairer l'objet de façon uniforme et de moduler, grâce à un diaphragme, la quantité de lumière qui arrive sur l'objet. II peut être réglé pour une utilisation en lumière directe, en contraste de phase, en fond noir. Les microscopes actuels ont un condenseur préréglé, pour une efficacité maximale, en position haute.
  • Le diaphragme : présent sur de nombreux modèles de microscopes, il permet de régler la quantité de lumière traversant la préparation microscopique.
  • L’éclairage : transmission pour matériaux translucide  et Réflexion pour les matériaux opaques

 

Quels sont les principaux modes d’observations d'un microscope ?

  • Le fond clair : il s’agit du mode d’observation « standard » d’un microscope. La lumière blanche traverse l’échantillon. Ce mode ne donne pas d’indication sur la disposition spatiale des objets observés.
  • Le fond noir : ce mode révèle la présence, mais pas la structure, d'échantillons qui sont invisibles en fond clair, car ils sont transparents ou au-dessous du pouvoir de séparation du microscope. Le fond noir est obtenu par l’utilisation d’un filtre occultant.
  • Le contraste de phase : il s’agit d’un dispositif permettant d’observer des préparations qui n’ont pas été colorées. Il est donc particulièrement adapté à l’observation de cellules vivantes. Un anneau de phase est présent dans le condenseur et une plaque de phase se situe dans l’objectif du microscope.
  • La fluorescence : L’échantillon dispose d’un fluorochrome et est éclairé avec une lumière ultra-violette. L’échantillon émet ainsi de la lumière qui est ensuite observée par l’opérateur.

 

Comment choisir un microscope en fonction de son application ?

  • Observation de surfaces, reliefs : Stéréomicroscopes

  • Observation de bactéries (coloration de Gram) : Microscope droit fond clair avec objectif 100x à immersion

  • Observation de cellules ou bactéries vivantes : Microscope droit à fond noir, contraste de phase ou contraste interférentiel différentiel

  • Observation de boite de Pétri : Microscope inversé, contraste de phase conseillé

  • Observation avec vidéo et photos : Microscope trinoculaire conseillé

  • Mesure des objets : Manuelle avec oculaire micrométrique ou par caméra

 

Agence de création de boutiques en ligne et de sites ecommerce pour les professionnels située à Nantes