X
No. Réf. Prix Qté Actions
1
OU
Sélectionnez un fichier CSV qui contient les références et quantités à ajouter au panier. Téléchargez un fichier exemple.Téléchargez un fichier CSV exemple

Une hotte de manière générale, est un dispositif qui permet l’extraction ou le recyclage de l’air d’un espace généralement clos.

Cependant dans le monde du laboratoire on distingue plusieurs types de hottes en fonction du domaine, en chimie, en biologie, en microbiologie ... On distingue notamment les hottes chimiques et les hottes à flux laminaire.

Grilleview Listeview Simpleview

Voir 1 - 15 sur 241 résulats

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. . . .
  5. 17

Grilleview Listeview Simpleview

Voir 1 - 15 sur 241 résulats

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. . . .
  5. 17

Les hottes chimiques

Les hottes chimiques permettent la manipulation des produits chimiques tout en protégeant la santé de l’opérateur et en préservant son environnement direct, qui pourraient être mis en danger à cause de l’émanation de vapeurs ou poudres nocives voire toxiques.

Le principe des hottes chimiques consiste à aspirer l’air présent dans la hotte qui sera recyclé grâce aux filtres (à charbon actif ou à particules) sur le système de l’adsorption chimique.
Il existe également des sorbonnes qui rejettent directement les produits nocifs dans l’environnement, et qui nécessite la création d’un réseau de ventilation pour un rejet vers l’extérieur.

Différentes configurations de filtres sont possibles en fonction des produits manipulés : filtre à charbon actif pour les vapeurs de produits chimiques, filtre HEPA ou ULPA pour les poudres.
Les filtres à charbon actif seront spécifiques en fonction des produits chimiques utilisés, car le charbon présent à l’intérieur du filtre est activé en fonction de certains produits chimiques.

Les limites des hottes chimiques sont la saturation des filtres, qu’il faut remplacer régulièrement car ils saturent au fur et à mesure des utilisations.
La deuxième limite, c’est la spécificité des filtres. Il est indispensable de bien choisir ses filtres en fonction des produits chimiques utilisés. En effet, un filtre qui n’est pas adapté au produit chimique utilisé, laissera passer des vapeurs nocives.
Il est donc obligatoire, pour éviter des erreurs de compatibilité, de se renseigner auprès du fournisseur avant tout achat, pour une question évidente de sécurité.

Les hottes à flux laminaire

Les hottes à flux laminaire permettent de faire des manipulations dans un environnement propre en condition de stérilité grâce à l’air soufflé sur le plan de travail qui traverse un filtre haute performance (HEPA).

  • Hotte à flux laminaire horizontal :

Les hottes à flux laminaire horizontal sont conçues pour protéger le produit d’une contamination par l’environnement extérieur de poussières et de micro-organismes. Le flux d’air est dirigé du fond de la hotte vers le manipulateur, un encombrement du plan de travail provoquerait donc des turbulences, rendant le flux laminaire moins efficace. L’air étant expulsé vers le manipulateur sans être filtré, il n’est pas possible de manipuler des agents pathogènes sous ce type de hotte.

  • Hotte à flux laminaire vertical :

Les hottes à flux laminaire vertical sont utilisées pour protéger le produit mais également pour limiter la contamination croisée à l’intérieur de l’enceinte. Le flux d’air est dirigé de haut en bas ce qui minimise les turbulences. Ceci est utile lorsque le manipulateur possède dans l’enceinte du petit matériel ou une « zone propre » et une « zone sale », comme lors d’un changement de milieu de culture. L’air est expulsé vers l’extérieur, vers le manipulateur sans être filtré, donc il n’est pas possible de manipuler des agents pathogènes sous ce type de hotte.

Les PSM sont des hottes à flux laminaire vertical dont l’air « contaminé » de l’espace de travail est filtré en sortie par un filtre HEPA pour être redirigé à 70% vers l’espace de travail (recyclage) et extrait à 30% vers l’extérieur. La protection est donc totale, pour l’environnement, pour le produit manipulé et pour le manipulateur. C’est ce type de hotte qui est utilisé pour manipuler des agents pathogènes.

Les PSM sont classés par type de protection I, II et III en fonction de leur niveau de protection. Plus le type de protection est élevé, plus les micro-organismes manipulés dans l’enceinte pourront être pathogènes (classe 1 à 4). Les PSM les plus communs sont les types II et permettent de manipuler des micro-organismes de classe 1 à 2 maximum.

Agence de création de boutiques en ligne et de sites ecommerce pour les professionnels située à Nantes